Mon rêve familier

Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et permanent

D’une bière inconnue, que je bois que j’aime,

Elle n’est chaque fois ni tout à fait la même

Ni tout à fait une autre et se boit lentement.

 

Son goût est délicieux, son parfum pénétrant,

Elle parcourt mon corps, ne cause aucun problème,

Me donne des couleurs, moi qui suis parfois blême,

Et comme un verre d’eau s’élimine en pissant.

 

Est-elle brune, blonde ou rousse ? Je l’ignore,

Mes rots ? Je me souviens qu’ils sont doux et sonores,

On dirait les baisers de Bernie sur mon front.

 

Mais alors je repense à Sarko et j’explose,

Je gifle Bernadette et l’envoie sur les roses

Dire que les Français vont voter pour un con.

 

                                                                        (avec Paul Verpin)

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site